CHENILLARD 3 VOIES 12V avec un 16F628

 


Pour répondre à trois questions souvent posées, je ne fabrique ni ne modifie ni ne chiffre mes montages à la demande.

C'est un chenillard 3 voies qui présente deux modes de fonctionnement.
Le mode est sélectionné par une impulsion sur le bouton poussoir du bas.
Le mode statique permet d'allumer (poussoirs de droite) ou d'éteindre (poussoir de gauche) les Leds associées.
En mode dynamique les Leds s'allument séquentiellement.
La durée d'allumage d'une couleur est réglable. Une action sur le poussoir de droite augmente la durée d'éclairement, une action sur le poussoir de gauche la diminue. La durée est ajustable de 0 à 10 secondes par pas de 0,1 seconde.

 

Pour réaliser le chenillard les documents suivants sont nécessaires :

schéma structurel
typon
schéma d'implantation des composants
programme du PIC

Pour ceux qui voudraient faire des modifications, le projet MPLAB
Projet Gestion d'un bouton poussoir

Nomenclature :

Résistances



Condensateur

Circuit Intégré

LED
Transistor
Bouton poussoir
Barrette tulipe



R1, R2, R3
R5, R6, R7
R8, R9, R10
R11, R12, R13
C1, C5
C3, C4
U1
U2
D2, D3, D4
Q1, Q2, Q3
S2 à S8
X4 à X7



120
330
1,5
15 k
22 µF
10 µF
78L05
16F628 + support 18 broches DIL
3mm de couleurs différentes
BUZ 72 ou BUK 555
Miniature
4 broches
Fabrication :
Les transistors ont un pouvoir de commutation de 1A sans radiateur. On pourra donc piloter une bonne quantité de Leds.
Les résistances de 1,5 ohm ne sont en place que pour limiter l'intensité du courant de court-circuit à 8A lors d'une fausse manoeuvre.
Le schéma d'implantation montre comment connecter les Leds. Le calcul de la résistance à mettre en série est simple. Si une Led a une tension de seuil de 2,9V, trois Leds en série auront une ddp de 3 x 2,9 = 8,7 V. La différence de potentiel aux bornes de la résistance sera donc de 12 - 8,7 = 3,3 V. Si une Led doit être traversé par un courant de 20 mA, la valeur de la résistance sera de 3,3 / 0,02 = 165 ohms. La valeur sera normalisée à 160 dans la série E24.
Certains bricoleurs branchent les Leds en parallèle. Pour le cas étudié ci-dessus, avec trois branches en parallèle, il faut multiplier l'intensité du courant par 3 et donc diviser la résistance par la même valeur 165 / 3 = 55 normalisée à 56 ohms. La puissance dissipée par la résistance sera de U² / R = 3,3² / 56 = 194 mW. Il vaudra donc mieux implanter une résistance de 500 mW.

Le connecteur tulipe est prévu pour des extensions possibles (déclenchement par la musique ...). Deux entrée supplémentaires sont disponibles. Je propose le projet réalisé sous MPLAB si certains veulent réaliser des extension futures. Pour un mode de fonctionnement supplémentaire, la variable Prog évoluera de 0 à 2 pour réaliser trois programmes différents.

Les poussoirs miniatures ne sont pas des classiques du genre. Je peux proposer un typon à partir de poussoirs plus communs.
Accueil