SONNERIE TÉLÉPHONIQUE

   

Pour répondre à trois questions souvent posées, je ne fabrique ni ne modifie ni ne chiffre mes montages à la demande.

C'est une sonnerie téléphonique supplémentaire pour malentendant, ou pour des milieux qui présentent un bruit ambiant élevé.
Le montage a été testé sur une ligne matérialisée. L'avantage sur un flash est la couverture de plusieurs pièces.
L'inconvénient est le niveau de bruit généré pour des voisins éventuels.

Le circuit imprimé câblé :


Analyse rapide du schéma :

Lors d'une sonnerie, les deux condensateurs C1 et C2 laissent passer la composante alternative qui est redressée en double alternance par le pont de diodes D1. La tension crête est largement supérieure à la tension des deux diodes zener montées tête bêche. Elle vient donc charger C3 en étant écrêtée à 12V par la diode zener D5.
L'astable structuré autour de U1:A voit passer sa broche 1 à l'état logique 1 et génère un signal carré dont la fréquence peut être réglée à l'aide de l'ajustable R6. L'excursion de fréquence va de 800 Hz à 4 kHz. Le circuit U2 est monté en buffer à opposition de phase pour attaquer le buzzer piézo-électrique. Le rôle de l'ajustable R3 est le réglage du volume.

Lors d'une conversation, la ddp aux bornes du téléphone est d'environ 12V. Le signal doit franchir la barrière du pont de diodes D1 ( 1,2V ) et les deux zeners ( 15V + 0,6V ) donc une tension de 16,8 V. Le circuit est donc équivalent à un circuit ouvert dans ce cas.

Le rôle du cavalier S1 lorsqu'il est en place est de pouvoir faire les réglages fréquence / volume sans la présence d'une sonnerie.

Pour réaliser ce projet vous aurez besoin :

schéma structurel
typon
décocher sous Acrobat les options d'ajustement pour obtenir l'échelle 1 avant l'impression du typon
schéma d'implantation des composants

Nomenclature :

Résistances


Ajustable 15 mm

Condensateur




Circuit Intégré

Cavalier
Diode

Zener

Entretoise
Vis
Conducteur


Buzzer Piézo



R1
R2, R4
R5
R3
R6
C1, C2
C3
C4
C5
C6
U1
U2
S1
D1
D4
D2, D3
D5
M3 x 10mm
M3 x 5 mm
X1, X2
XP1, XP2
X5, X6



47 k
100 k
22 k
10 k
100 k
100 nF / 63 V
2,2 µF / 16V
1 µF
10 nF
22 uF
4093 + support 14 broches DIL
40106 + support 14 broches DIL
au pas de 2.54 mm
Pont 1A / 200V minimum
1N 4004 ou 1N 4007
15 V / 400 mW
12 V / 400 mW
Plastique x 4
4
Câbles téléphone
Câbles pour le buzzer
Câbles d'alimentation
Piézo

Si le réglage avec R6 ne vous satisfait pas, en augmentant la valeur de C5 on diminue la fréquence, en diminuant la valeur de C5 on augmente la fréquence.

Fabrication :

Réaliser tous les perçages à 0.8mm sauf :
- 1 mm pour le cavalier, le pont de diodes, la diode D4 ( les zeners si > 400 mW )
- 1,2 mm pour les ajustables, les six conducteurs
- 3,2 mm pour les quatre fixations.

Ci-contre le câblage de la prise téléphonique gigogne.
Seuls les fils rouge et vert sont câblés ( voir la photo ).
Il faut mettre en place les deux ponts ( flêche rouge ).
Ils réalisent la connexion entre l'avant et l'arrière de la prise.
Il y en a un au niveau du fil rouge et un autre au niveau du fil vert.

Réglages :

Le montage est alimenté par un petit bloc secteur 12 V. Vérifier que cette tension ne soit pas supérieure à 12 V à vide. Certains blocs secteur peuvent générer 18 V ou plus. Ceci impliquerait la destruction des circuits intégrés. La fréquence produite est dépendante de la tension. Il est donc recommandé d'utiliser un bloc secteur avec alimentation régulée pour que la fréquence émise soit relativement stable.
Mettre le cavalier en place. Régler la fréquence et le volume désirés. Le meilleur rendement de mon buzzer se trouve aux environ de 3,4 kHz.
Le bruit est insoutenable à 1 m de distance.
Pour ceux qui n'utilisent pas de bloc secteur régulé, une version avec un régulateur de tension 12V intégré à la carte :
- typon avec régulateur
- Implantation des composants

Pour donner une idée du buzzer utilisé, la photo ci-dessous présente le montage terminé et monté dans un coffret.
Accueil